Ce jour, un jeune surveillant de la maison d’arrĂŞt de Fleury-MĂ©rogis (Essonne) a Ă©tĂ© violemment agressĂ© par un dĂ©tenu lors du mouvement promenade et suite Ă  une palpation de sĂ©curitĂ©.

En effet, un peu plus tôt dans la journée ce même détenu a été placé en prévention au quartier disciplinaire.

A son arrivĂ© au QD (quartier disciplinaire) et sous l’escorte des ELAC (Ă©quipe locale d’appui et de contrĂ´le) ce dĂ©tenu semblait particulièrement agitĂ© et menaçant.

Selon une source syndicale c’est durant le mouvement promenade, alors que la personne dĂ©tenue semblait avoir retrouvĂ© son calme qu’il en a profitĂ© pour assener un violent et fulgurant coup de poing au visage du surveillant.

Les agents alors prĂ©sents bien que sur leur garde constamment n’ont pu empĂŞcher le geste d’une extrĂŞme violence.

Ils ont pu immĂ©diatement maĂ®triser l’agresseur qui une fois son geste accompli se laissera faire.

Le jeune surveillant sera immĂ©diatement conduit aux urgences, il s’en sortira avec un imposant hĂ©matome sous l’oeil gauche.

C’est une autre agression qui a eu lieu ce dimanche vers 18h toujours Ă  Fleury-MĂ©rogis en envoyant trois surveillants pĂ©nitentiaires aux urgences.

En effet, c’est au moment de la fin de distribution du repas que le dĂ©tenu effectuant cette tâche Ă  tout simplement refuser de rĂ©intĂ©grer sa cellule en faisant preuve d’inertie physique.

Les surveillants dĂ©cident alors de le raccompagner jusqu’Ă  celle-ci mais le dĂ©tenu s’est retournĂ© et a mis un coup de poing Ă  la tempe gauche du surveillant ainsi qu’un deuxième coup sur le nez d’un second agent qui tentait de le maitriser.

Bilan de l’agression : un nez cassĂ© pour l’un, une suspicion d’hĂ©matome sous-dural pour l’autre et une entorse du poignet pour un 3e surveillant durant l’intervention.