lundi 2 juillet c’était un changement de cellule qui avait tourné au drame.

Vers 16h40 lors d’un changement de cellule, un dĂ©tenu mĂ©content de se voir refuser de partir avec les oreillers appartenant Ă  l’administration, avait dĂ©cidĂ© de rĂ©gler ses comptes avec la surveillante. Il l’avait saisi au cou puis par les cheveux, la surveillante avait tentĂ© de se dĂ©fendre mais avait reçu des coups avant l’arrivĂ©e des renforts.

Elle sera touchée aux cervicales, mais également très choquée. À la suite de cette altercation, le détenu a été placé en quartier disciplinaire pour 30 jours et la victime a porté plainte.

Pour le procureur, « les actes gratuits comme celui-ci sont intolérables ». Cinq mois fermes et 800 euros de préjudice moral ont donc été requis. Reconnu coupable, l’homme a finalement écopé de la peine requise et de 250 euros d’amende. Courrier Picard