Il est soupçonnĂ© d’ĂŞtre impliquĂ© dans un projet d’attentat en 2014 Ă  Lyon. Il a Ă©tĂ© libĂ©rĂ© de prison après une erreur d’un juge d’instruction qui a oubliĂ© de renouveler sa dĂ©tention provisoire.

Son procès devait avoir lieu en novembre aux côtés de Reda Bekhaled et de ses frères, mais Oualid a été libéré.

Il était en prison depuis août 2016 et est sorti le 3 avril, sous contrôle judiciaire très strict selon le ministère de la Justice.

La chancellerie a indiquĂ© qu’une enquĂŞte interne Ă©tait en cours afin de comprendre comment un acte ayant potentiellement des consĂ©quences graves, eu Ă©gard au profil lourd de l’intĂ©ressĂ©, a pu se produire.

Selon le Canard EnchaĂ®nĂ©, le juge d’instruction a Ă©tĂ© convoquĂ© par sa hiĂ©rarchie qui lui a demandĂ©, en vain, de quitter ses fonctions. Le magistrat n’a pour le moment pas Ă©tĂ© sanctionnĂ©.

Quelques jours après sa libĂ©ration, Oualid a de nouveau Ă©tĂ© interpellĂ© car il se trouvait hors zone autorisĂ©e dans le cadre de son contrĂ´le judiciaire, il conduisait sans permis et son tĂ©lĂ©phone portable contenait des images de djihadistes armĂ©s et un film de propagande de l’Etat islamique.

Il sera jugé en comparution immédiate mais ressortira libre du tribunal. Le parquet a fait appel de cette décision, il sera jugé en appel le 13 septembre.

Plus d’infos sur Europe 1