Pas moins de 40.000 tĂ©lĂ©phones portables mais aussi des cartes SIM et des chargeurs ont Ă©tĂ© confisquĂ©s aux dĂ©tenus l’annĂ©e dernière par l’Administration PĂ©nitentiaire.

Des chiffres en constante augmentation alors que l’utilisation des tĂ©lĂ©phones portablesest strictement interdite en dĂ©tention.

Samantha est la femme d’un dĂ©tenu incarcĂ©rĂ© Ă  Metz.

Au dĂ©but elle avait peur quand son mari l’appelĂ© depuis un tĂ©lĂ©phone portable. Mais maintenant les appels s’enchaĂ®nent et la peur est partie.

Selon elle toutes les cellules de la prison de Metz sont « équipĂ©es » d’un tĂ©lĂ©phone portable.

« C’est tellement compliquĂ© d’ĂŞtre loin des gens qu’on aime. Cela nous permet de continuer Ă  avoir une relation, malgrĂ© la prison. Le petit ‘je t’aime’ ou le message de ‘bonne nuit’, ce sont des choses qui font du bien ». France Bleu