Il est 14h45, mercredi, quand le 17 (police secours) est appelé pour des coups de feu à Limoges.

Un individu armé aurait pris la fuite.

Une patrouille de police parvient Ă  le retrouver.

Le suspect est repéré au carrefour Tourny à Limoges, devant les Galeries Lafayette.

Susceptible de toujours avoir une arme sur lui, trois policiers le surprennent par l’arrière et le plaquent au sol.

Un pistolet semi-automatique d’alarme ainsi qu’un poing américain sont découverts dans un sac dans le chariot.

Une cartouche était chambrée dans le pistolet.

Les policiers constatent également que l’interpellé est porteur d’un bracelet électronique, faisant suite à une sortie de prison récente.

Fortement alcoolisĂ©, l’homme a justifié l’exhibition de son arme par le fait qu’il venait de se faire voler de l’argent par des jeunes.

Effectivement, Il s’agissait de deux mineurs de 15 ans, Ă©trangers isolĂ©s, retrouvĂ©s quelques minutes plus tard.

Au moment de l’arrestation, l’un des deux jeunes est trouvĂ© porteur du mĂŞme montant d’argent que la somme dĂ©robĂ©e.

Les deux mineurs sont alors conduits au commissariat et placés en garde à vue pour vol aggravé.

Au cours de son audition, l’homme retrouvé armé a affirmé chercher de la résine de cannabis. Il se serait adressé à un des jeunes, qui lui auraient demandé de montrer son argent avant de le lui arracher des mains.

Les deux mineurs, eux, ont réfuté ces accusations et justifié leur possession d’argent par des dons d’ONG espagnoles.

A l’issue de sa garde Ă  vue, ce vendredi, le dĂ©tenteur de l’arme a Ă©tĂ© transportĂ© Ă  l’hĂ´pital, en raison d’un problème de santĂ©. Il s’est vu notifier une convocation en justice pour dĂ©but 2019.

Les deux mineurs ont reçu une convocation devant le juge des enfants. Le populaire