Ce jour, la maison d’arrĂŞt du Mans les Croisettes n’a pas Ă©chappĂ© aux multiples projections de colis par-dessus le mur d’enceinte.

Sur les trois colis envoyĂ©s, les agents n’ont pu en rĂ©cupĂ©rer qu’un.

Mais son contenu reste très inquiétant.

Le premier objet est presque devenu banal, un téléphone portable. Mais avec le smartphone se trouvaient des lames de scie à métaux.

De quoi inquiĂ©ter les surveillants et les syndicats qui rĂ©clament une fouille gĂ©nĂ©rale de l’Ă©tablissement au plus vite.

En effet, le contenu des deux autres colis récupérés par la population pénale restera un mystère.

À quoi des lames de scie à métaux peuvent-elles servir en détention ?