C’est une journĂ©e sous tension qui s’est dĂ©roulĂ©e au centre pĂ©nitentiaire de Grenoble selon le syndicat. 

Une fouille sectorielle a été effectuée, visant les détenus travaillants aux ateliers de la prison.

Pas moins de dix téléphones portables ont été retrouvés suite à cette fouille.

Deux agressions ont Ă©galement eu lieu, la première, un surveillant du bâtiment qui recevra un crachat en plein visage. La seconde, un dĂ©tenu mineur qui tentera de s’en prendre Ă  l’officier.

Les deux dĂ©tenus seront placĂ©s au quartier disciplinaire de l’Ă©tablissement.

Le centre pĂ©nitentiaire de Grenoble a un taux d’occupation de 160%.