Onze personnes ont Ă©tĂ© jugĂ©es en correctionnelle pendant deux jours pour un Ă©norme trafic de stupĂ©fiants au sein de la maison d’arrĂŞt d’Osny. 

Le réseau avait été démantelé par les gendarmes en 2017, ce trafic qui avait généré des violences au sein de la prison avait débouché sur le passage à tabac et à un coup de couteau par deux trafiquants sur un autre détenu.

Le cannabis entrait caché dans les semelles de chaussures, les balles de tennis lancées par-dessus le mur d’enceinte ou encore dans le soutien-gorge de la mère d’un détenu pour être revendu cinq fois plus cher qu’à l’extérieur.

Selon le procureur, Nassim T, âgé de 30 ans et originaire de Garges serait « Le patron ». Lui affirme « Je servais juste d’intermédiaire pour gratter 5 g [de résine] par personne. » Il assure travailler pour une autre personne, « 9-4 », sans le nommer de peur de représailles. Tous les prévenus ou presque, ont ainsi expliqué avoir agi par crainte.

Le procureur a requis jusqu’à 4 ans de prison et 10 000 € pour Nassim T et 3 ans de prison et 7 000 € d’amende pour ses lieutenants. Une peine de 18 mois a Ă©tĂ© Ă©galement demandĂ© Ă  l’encontre de la mère du dĂ©tenu… Le Parisien