Un surveillant de la prison de Coulaines Ă©tait interviewĂ© sur le plateau de France Bleu. Agressions, armes et drogues, il dĂ©nonce le raz le bol des surveillants de l’Ă©tablissement.

Le fonctionnaire explique qu’il y a un vĂ©ritable marchĂ© parallèle Ă  l’intĂ©rieur de l’Ă©tablissement, que l’on retrouve dans la prison drogues, armes et tĂ©lĂ©phones portables.  Des produits  jetĂ©s depuis l’extĂ©rieur dans l’enceinte de la prison, enveloppĂ©s dans des colis ou des balles de tennis, ou encore transmis par les familles lors des visites au parloir.  Il explique  » Nous ne pouvons pas intervenir pendant la promenade pour des questions de sĂ©curitĂ©. Ensuite, l’article 57 nous interdit les fouilles systĂ©matiques ».

Une hiĂ©rarchie des dĂ©tenus s’est Ă©tablie Ă  l’intĂ©rieur de la prison avec ses codes, ses chefs, ses luttes de pouvoir et ses règlements de comptes. Une insĂ©curitĂ© grandissante rendant trĂ©s compliquĂ© le travail des surveillant(e)s de l’Ă©tablissement.