Un dĂ©tenu bien connu de la maison centrale de Moulins, incarcĂ©rĂ© Ă  l’isolement s’en est pris Ă  un surveillant pĂ©nitentiaire.

L’homme mesurant plus de deux mètres est une vĂ©ritable force de la nature. Pourtant en gestion Ă©quipĂ©e et menottĂ©e, le gĂ©ant a agressĂ© et blessĂ© un surveillant, sans aucune raison, juste pour le plaisir, dĂ©clare le syndicat.

À l’ouverture de la cellule, le dĂ©tenu a frappĂ© et a tentĂ© de frapper encore les agents mais la rĂ©activitĂ© et le professionnalisme de l’Ă©quipe du quartier d’isolement ainsi que des renforts auront permis une maĂ®trise rapide du dĂ©tenu.

Les syndicats réclament un transfert rapide du détenu.