Un détenu de la prison de Saint-Denis défavorablement connu de la prison à une nouvelle fois frappé un surveillant pénitentiaire.

L’homme se trouvait dĂ©jĂ  au quartier disciplinaire de l’Ă©tablissement au moment des faits. Ă€ l’ouverture de la porte pour le repas l’homme aurait entendu une voix qui l’insultĂ©. de ce fait il s’est mis en garde et s’est mis Ă  frapper violemment de surveillant gradĂ©. l’agent blessĂ© au niveau du front parviendra, non sans mal Ă  maitriser le sauvageon avec l’aide d’autres agents.

L’agent blessĂ© dĂ©posera une plainte.

Les syndicats rĂ©clament l’autorisation d’utiliser des des bombes lacrymogènes lors de ce genre d’Ă©vènement.