Avec l’aide du CHU de la ville, la maison d’arrĂŞt de Caen a lancĂ© il y a six mois un dispositif pour accompagner ses dĂ©tenus vers le sevrage tabagique. Au total, 183 dĂ©tenus ont dĂ©jĂ  reçu une cigarette Ă©lectronique.

Quand les dĂ©tenus des prisons françaises sont encouragĂ©s Ă … vapoter. L’expĂ©rience a Ă©tĂ© lancĂ©e il y a six mois Ă  la maison d’arrĂŞt de Caen. C’est lĂ -bas que l’an passĂ©, un dĂ©tenu avait fait condamner l’Etat pour tabagisme passif. Il avait passĂ© plus de 200 jours dans une cellule avec des codĂ©tenus fumeurs. Pour tenter de faire baisser ce tabagisme en prison, l’établissement a lancĂ© un dispositif inĂ©dit, avec le CHU de la ville : un accompagnement vers le sevrage avec la cigarette Ă©lectronique. Ce projet a bĂ©nĂ©ficiĂ© d’une subvention inter-rĂ©gionale de 55.000 euros, qui a permis l’achat, entre autres, de 1.000 cigarettes Ă©lectroniques.

« La volontĂ© plus l’aide, ça marche quand mĂŞme. » Et les premiers rĂ©sultats semblent prometteurs. Dans sa cellule de la maison d’arrĂŞt, Paul a divisĂ© sa consommation de cigarettes par dix depuis le mois d’avril. Il est l’un des premiers dĂ©tenus dotĂ©s d’une cigarette Ă©lectronique. « Je suis arrivĂ© Ă  quatre, cinq cigarettes par jour. Par rapport Ă  50, 60 par jour, c’est Ă©norme. La volontĂ© plus l’aide, ça marche quand mĂŞme », confie-t-il sur Europe 1. En tout, 183 dĂ©tenus ont dĂ©jĂ  reçu une cigarette Ă©lectronique dans le cadre de ce plan de sevrage, et 80 autres sont sur liste d’attente.

Ici, 80% des dĂ©tenus sont fumeurs. Depuis six mois, les volontaires ont accès Ă  des consultations avec des tabacologues, et donc Ă  des vapoteuses. « Notre dĂ©sir n’Ă©tait pas juste d’ĂŞtre fournisseur de cigarettes Ă©lectroniques. On fait un test pour Ă©valuer le niveau de dĂ©pendance. On utilise aussi un outil pour savoir comment il tire sur ses cigarettes pour bien Ă©valuer ses besoins », explique le docteur Van der Schueren, du CHU de Caen, qui supervise le dispositif. Comme solution, il y a « la cigarette Ă©lectronique, mais aussi … Lire la suite