Jugeant son placement Ă  l’isolement illĂ©gal, Riad Ben Cheick avait, par le biais de son avocat, intentĂ© un recours au tribunal administratif. Ce dernier lui a donnĂ© raison. 

En onze mois, Riad ben cheikh a entamĂ© plusieurs grèves de la faim au sein de sa cellule, mais l’administration pĂ©nitentiaire invoquait le risque de prosĂ©lytisme auquel pourrait s’adonner ce dernier dans ses interactions avec les autres prisonniers. Seulement le tribunal administratif a jugĂ© illĂ©gal sa mise Ă  l’isolement et il revient Ă  l’administration pĂ©nitentiaire de revoir les modalitĂ©s de dĂ©tention du dĂ©tenu dans la prison rĂ©unionnaise.

Mais voilĂ , depuis ce recours, l’homme a Ă©tĂ© condamnĂ© par le tribunal correctionnel de Saint-Pierre jeudi dernier pour apologie du terrorisme via les rĂ©seaux sociaux et outrage Ă  des policiers. Le dĂ©tenu Ă©tait en dĂ©tention depuis le 3 octobre 2017 et Ă©cope d’une peine 4 ans de prison, dont une annĂ©e consĂ©cutive Ă  la rĂ©vocation d’un sursis prononcĂ© lors d’une prĂ©cĂ©dente condamnation pour terrorisme par le tribunal de Paris en 2015. Zinfo974