Selon les syndicats,  de graves incidents sont en cours actuellement à la prison de Liancourt. 

Une cinquantaine de dĂ©tenus refusent de rĂ©intĂ©grer leur cellule. Selon nos informations c’est Ă  l’issue de l’activitĂ© sport que les dĂ©tenus ont refusĂ© de passer sous le portique de sĂ©curitĂ© et ont forcĂ© le passage.

Selon le journal Le courrier Picard, La situation s’est brutalement envenimée aux alentours de 17 heures. « Cinq premiers détenus ont été fouillés par palpation et des téléphones ont été retrouvés, ce qui a incité la direction à lancer une seconde vague de fouilles sur des détenus revenant d’une séance de sport.

Lorsque ces derniers ont vu ça, ils ont commencé à bousculer les surveillants et ont forcé la grille pour passer et éviter la fouille.

Ils se trouvent actuellement dans les couloirs, à l’extérieur des bâtiments. » Des négociations sont en cours pour mettre un terme au blocage. Aucun surveillant n’a été blessé lors de la bousculade.

18h30 Les Ă©quipes rĂ©gionales d’intervention et de sĂ©curitĂ© ont Ă©tĂ© rĂ©quisitionnĂ©es.

18h45 Les gendarmes ont quadrillé le secteur.

19h30 : arrivĂ©e des ERIS dans l’Ă©tablissement.

20h30 : Fin du refus de rĂ©intĂ©grer. L’ensemble des dĂ©tenus ont Ă©tĂ© rĂ©intĂ©grĂ©s par les Ă©quipes rĂ©gionales d’intervention et de sĂ©curitĂ©.