Hier nous vous informions d’un incident en cours au centre pĂ©nitentiaire de Liancourt. Voici les explications et la chronologie exacte de cette journĂ©e sous tension.

Tout commence lorsque la direction de l’Ă©tablissement dĂ©cide de fouiller une cinquantaine de dĂ©tenus revenant du sport ce mardi après-midi.

Selon les délégués syndicaux dans Le Parisien , « Les premiers se sont fait prendre, les autres, qui étaient sûrement chargés, ont refusé avant de forcer le passage. » Le visage masqué par leurs vêtements pour certains, les détenus ont bloqué les portes et refusé de réintégrer leur cellule.

Les Ă©quipes rĂ©gionales d’intervention et de sĂ©curitĂ© (Éris) de Lille ont alors Ă©tĂ© rĂ©quisitionnĂ©es afin de remettre de l’ordre au sein de la prison.

ArrivĂ©es aux environs de 19h30, les Éris mettront 1 bonne heure Ă  rĂ©intĂ©grer l’ensemble des dĂ©tenus qui n’opposeront pas de rĂ©sistance. Aucun blessĂ©s n’est Ă  dĂ©plorer chez les surveillants. Les deux meneurs ont Ă©tĂ© placĂ©s au quartier disciplinaire, les autres en quartier arrivant. « Car le quartier disciplinaire est plein Ă  craquer », prĂ©cise un syndicaliste.