AprĂ©s huit heures d’audience pour un procĂ©s qualifiĂ© de « Hors-norme » par le procureur, quatre dĂ©tenus ont Ă©tĂ© jugĂ©s pour leur implication dans la mutinerie du 12 septembre 2016. 

L’un d’entre eux a refusĂ© d’ĂŞtre extrait de sa cellule et n’Ă©tait pas prĂ©sent au procès. Deux autres ont reconnu l’agression du surveillant pĂ©nitentiaire et le vol des clĂ©s, mais ont niĂ© avoir participĂ© Ă  l’incendie des locaux. Une cinquantaine de dĂ©tenus ont participĂ© Ă  la mutinerie. Vingt-trois personnes ont Ă©tĂ© blessĂ©es, intoxiquĂ©es par les fumĂ©es. Les forces de l’ordre n’ont repris le contrĂ´le du bâtiment que dans la soirĂ©e. Au total, les dĂ©gâts de la mutinerie Ă  Vivonne ont coĂ»tĂ© deux millions d’euros.

Un Normand de 25 ans a été relaxé. Le détenu ayant refusé de se déplacé au procés a été condamné à trois ans de prison supplémentaires et enfin les deux détenus qualifiés de meneurs, un Poitevin de 36 ans et un Rochefortais de 32 ans, sont tous les deux condamnés à cinq ans de prison. France Bleu