TombĂ©e folle amoureuse d’un dĂ©tenu, Laure, une surveillante a tentĂ© de le faire Ă©vader. Elle va le regretter. 

L’histoire s’est dĂ©roulĂ©e en 2007 lorsque Chritos, un dĂ©tenu d’origine grecque a Ă©tĂ© transfĂ©rĂ© dans la prison oĂą elle travaille depuis plusieurs annĂ©es comme surveillante. Elle est immĂ©diatement tombĂ©e sous le charme du braqueur condamnĂ© Ă  dix ans de prison pour enlèvement et sĂ©questration d’un riche industriel. S’Ă©crivant des lettres tout les soirs ils on dĂ©cidĂ© d’Ă©laborer un plan d’Ă©vasion « Dès le premier jour, il m’a fait comprendre qu’il ne comptait par purger sa peine. En 2008, des amis Ă  lui devaient l’aider Ă  s’évader, mais c’est tombĂ© Ă  l’eau. Et c’est devenu une obsession, il m’en parlait tous les jours ».

L’histoire on la connaĂ®t, l’Ă©vasion a Ă©chouĂ©, Laure devait garer sa voiture derrière les murs de la prison et interceptĂ© Christos qui se serait Ă©chappĂ© grâce Ă  une lame de scie avec laquelle il aurait sectionnĂ© les barreaux de sa cellule. Ensuite, le fils de Laure, âgĂ© de 18 ans, devait apporter une Ă©chelle au condamnĂ© pour qu’il puisse escalader le mur de l’enceinte. « Tout a volĂ© en Ă©clats en quelques minutes. J’ai tout perdu : mon travail, mon fils de 6 ans dont on m’a retirĂ© la garde, ma maison ».

En 2015, Laure a été condamnée à trois ans de prison dont un ferme, et son fils de 18 ans à trois mois avec sursis. Christos a quant à lui été transféré à la prison de Nancy et condamné à deux ans ferme. Devenue commis de cuisine dans une crèche elle raconte : « J’ai rencontré quelqu’un et les relations avec mon fils sont apaisées. J’avoue que je suis allée loin, c’était complètement fou mais, sur le moment, rien ne pouvait m’arrêter » SudInfo