Un dĂ©tenu a agressĂ© un surveillant de la maison d’arrĂȘt de Douai au quartier disciplinaire de l’Ă©tablissement. 

Alors que l’officier notifie sa mise en prĂ©vention, un dĂ©tenu va vouloir en dĂ©coudre avec le personnel pĂ©nitentiaire. Un surveillant qui accompagnait l’officier va recevoir un coup de tĂȘte. L’alarme ayant Ă©tĂ© dĂ©clenchĂ©e, les renforts vont rapidement intervenir, selon les syndicats, l’utilisation d’une bombe lacrymogĂšne fut nĂ©cessaire pour repousser l’assaillant dans sa cellule. Un autre fonctionnaire sera blessĂ© au pouce.

Le surveillant ayant reçu le coup de tĂȘte s’en sort avec 2 jours d’interruption totale de travail.