Les parlementaires (LR) Antoine Savignat et SĂ©bastien Meurant sont venus constater les conditions de dĂ©tention Ă  la Maison d’arrĂŞt d’Osny.

À sa sortie le député Antoine Savignat a expliqué aux journalistes du Parisien : « Ce que j’ai vu m’a conforté. La priorité, ce sont les moyens qui doivent être alloués à la Justice. Une détention indigne, cela signifie ensuite des gens qui en veulent à toute la société. ». Pour lui, le plan gouvernemental « n’est qu’une annonce irréaliste ».

Selon le directeur adjoint de l’Ă©tablissement le taux d’occupation se situe entre 160 et 175 %, Il Ă©voque jusqu’à 1 060 dĂ©tenus hĂ©bergĂ©s. « Nous avons actuellement autour de 900 dĂ©tenus dans cet Ă©tablissement de 595 places », prĂ©cise-t-il. La prison doit faire face Ă©galement Ă  un manque d’effectifs « Nous sommes sous-dotĂ©s. La Mavo, ce sont 180 surveillants thĂ©oriques, et 157 sont effectivement prĂ©sents, 85 % Ă©tant par ailleurs en formation », indique le directeur. Lequel se dit confrontĂ© Ă  des agents qui cherchent Ă  regagner leur rĂ©gion d’origine « aspirĂ©s par les polices municipales qui recrutent ». Et les candidats au concours de surveillants se rarĂ©fient.