Dans la foulĂ©e de la visite de la garde des Sceaux, l’École nationale de l’administration pĂ©nitentiaire (ENAP) a accueilli les visiteurs Ă  l’occasion des journĂ©es du Patrimoine.

Alors que l’ENAP recevait la visite ce vendredi de la garde des Sceaux Nicole Belloubet, quelque mois après une venue Ă©lysĂ©enne, c’est Ă  l’occasion des journĂ©es du Patrimoine qu’elle ouvrait ses portes au public ce week-end.

L’occasion pour les Agenais venus assister aux visites d’en apprendre plus sur leur illustre Ă©cole nationale, et de dĂ©couvrir un milieu qui souffre parfois d’ĂŞtre si mĂ©connu et entourĂ© de tant de prĂ©jugĂ©s.

L’École nationale de l’administration pĂ©nitentiaire, c’est d’abord, faut-il le rappeler, le seul Ă©tablissement de l’Hexagone Ă  former les personnels pĂ©nitentiaires, en MĂ©tropole et Outre-Mer. DĂ©localisĂ©e de Fleury-Merogis en 2000, l’institution connaĂ®t depuis un «volume d’activitĂ© considĂ©rable», selon Philippe Claerouth, qui accueillait les visiteurs. Lire la suite…