Un surveillant de la maison d’arrĂŞt de Nanterre a Ă©tĂ© mis en examen pour avoir introduit deux tĂ©lĂ©phones en prison dans le but de les remettre Ă  des dĂ©tenus, a-t-on appris mardi de sources concordantes.

Garde à vue puis mise en examen 

Le surveillant, âgĂ© de 25 ans et qui occupait son premier poste dans l’administration pĂ©nitentiaire depuis un an Ă  Nanterre, a Ă©tĂ© placĂ© en garde Ă  vue samedi après une dĂ©nonciation, a indiquĂ© une source proche du dossier, confirmĂ©e par le parquet.

Il a Ă©tĂ© mis en examen lundi pour « corruption passive », « remise illĂ©gale d’objet en maison d’arrĂŞt » et « tentative », puis placĂ© en dĂ©tention. La question de savoir s’il sera maintenu en dĂ©tention ou placĂ© sous contrĂ´le judiciaire sera tranchĂ©e lors d’un dĂ©bat ultĂ©rieur, a indiquĂ© le parquet. Lire la suite…