Ce mercredi 19 septembre 2018, vers 9h00 du matin au centre pénitentiaire de Toulouse-Seysses, une alarme incendie se déclenche au niveau du quartier disciplinaire.

Les agents sur place procèdent alors Ă  la vĂ©rification de toutes les cellules. Ă€ l’ouverture de la cellule numĂ©ro 4, une Ă©paisse fumĂ©e noire leur saute au visage.

Aucune trappe automatique de dĂ©senfumage de cellule ne s’est dĂ©clenchĂ©e.

En moins de 30 secondes, La fumĂ©e avait envahi le couloir. Dans l’urgence, les surveillants ont tentĂ© de sortir les dĂ©tenus du quartier disciplinaire, mais sans aucune protection, ils devront faire marche arrière. IntoxiquĂ©s par les fumĂ©es, les agents Ă©taient dĂ©jĂ  atteints de vertiges et de vomissements.

Des surveillants Ă©quipĂ©s d’appareils respiratoires isolants arriveront en renfort afin de mettre en sĂ©curitĂ© la totalitĂ© des dĂ©tenus placĂ©s au quartier disciplinaire. Ils maĂ®triseront Ă©galement l’incendie avant l’arrivĂ©e des pompiers.

Un important dispositif de secours sera mis en place pour placer sous oxygène 8 surveillants intoxiqués par les fumées.

Ils seront tous hospitalisés. les deux agents plus sérieusement touchés passeront 8h00 sous oxygène et 2h00 en caisson hyperbare au CHU de Purpan. Source syndicale