C’est au moment du contrĂ´le des effectifs Ă  13h00 qu’un surveillant stagiaire depuis un mois a dĂ©couvert un dĂ©tenu pendu dans sa cellule.

L’agent a immĂ©diatement secouru le dĂ©tenu et a entrepris un massage cardiaque avec l’aide de ses collègues. Les secours ont ensuite pris le relais. Après plus de vingt minutes d’arrĂŞt cardiaque, l’homme sera rĂ©animĂ© et conduit au centre hospitalier.

L’homme dĂ©crit comme très calme et poli n’avait laissĂ© apparaĂ®tre aucun signe avant-coureur. Il devait ĂŞtre libĂ©rĂ© dans moins d’un an.

Le jeune surveillant reste très choquĂ© de sa dĂ©couverte. L’Est Éclair