Les surveillants du centre pénitentiaire de Baie-Mahault sont trés inquiets suite à des découvertes qui deviennent monnaie courante au sein des différents établissements pénitentiaires français. 

En effet, lors d’une fouille de cellule un couteau en cĂ©ramique va ĂŞtre dĂ©couvert par un surveillant. Le lendemain c’est un dĂ©tenu qui devait ĂŞtre extrait mais qui va faire un malaise avant de partir, sur lequel on retrouvera Ă©galement un couteau en cĂ©ramique accompagnĂ© d’un tĂ©lĂ©phone portable.

Ces armes qui sont indĂ©tectables aux portiques de sĂ©curitĂ© pullulent dans l’ensemble des prisons et inquiètent les surveillant(e)s. source syndicale