Un dĂ©tenu de la maison d’arrĂŞt de Grenoble-Varces a saisi le juge des rĂ©fĂ©rĂ©s du tribunal administratif de Grenoble. Il dĂ©nonce les conditions de dĂ©tention dans le quartier disciplinaire de la prison. 

Placé en quartier disciplinaire après des violences, le détenu, qui souffre de troubles psychologiques, est soutenu par l’Observatoire International des Prisons. Son coordinateur dans le sud-est, Amid Khallouf, dénonce dans les colonnes de France Bleu, « des conditions de détention à la limite de l’inhumain : le froid passe dans les cellules, la luminosité est extrêmement faible, l’eau a été coupée car les toilettes étaient bouchées. Les personnes détenues n’avaient pas accès à l’eau, ils avaient des bouteilles de 33cl ». L’avocate du détenu dénonce aussi une cour de promenade qui n’est pas aux normes « il faut une cour de promenade spécifique pour le quartier disciplinaire, en ce qui concerne Varces, c’est une pièce, comme si on était en cellule, un peu plus grande mais il n’y a pas d’extérieur, il y a un toit, des murs, simplement des fenêtres en hauteur mais c’est une pièce ».

Le juge doit rendre son jugement d’ici vendredi soir.