C’Ă©tait un piège ! Ce matin vers 10h40, deux dĂ©tenus du deuxième Ă©tage du bâtiment D5 de la maison d’arrĂŞt de Fleury-MĂ©rogis mettent volontairement le feu Ă  leur cellule.

Alors qu’une Ă©quipe de surveillants se prĂ©pare Ă  affronter les flammes et la fumĂ©e, les deux dĂ©tenus se disent prĂŞts Ă  en dĂ©coudre.

Une seconde Ă©quipe de surveillants s’Ă©quipe alors en tenue d’intervention. La première Ă©quipe porteur d’appareils respiratoires isolants et d’une lance Ă  incendie pĂ©nètre dans la cellule afin d’Ă©teindre le feu. Ils recevront des coups de la part des deux dĂ©tenus pendant l’intervention.

Aussitôt le feu maîtrisé, la seconde équipe de surveillants a procédé à la maîtrise des deux pyromanes.

Les hommes auraient agi ainsi car ils voulaient se rendre Ă  l’unitĂ© de soins.

Ils seront amenés au quartier disciplinaire. Les syndicats déplorent une nouvelle fois ce guet-apens et réclament des sanctions pénales pour les deux agresseurs.