Ce jeudi vers 15 heures un surveillant de la prison de BĂ©thune, a, en ouvrant la porte d’une cellule, dĂ©couvert un dĂ©tenu pendu.

Par chance, l’homme venait de passer Ă  l’acte. Les surveillants l’ont rapidement dĂ©crochĂ©.

Il se trouvait en arrĂŞt respiratoire, mais les agents l’ont rĂ©animĂ© avant qu’il ne soit pris en charge par les sapeurs-pompiers de BĂ©thune. Conduit au CHR de Lille, ses jours ne seraient pas en danger. L’avenir de l’Artois