Les surveillants de la maison centrale de Vendin-le-Vieil sont trés inquiets des menaces proférées par un détenu de la prison et de sa future libération. 

Flavien Moreau, CondamnĂ© Ă  sept ans de prison pour ĂŞtre parti en Syrie rejoindre des groupes terroristes et pour association de malfaiteurs en vue de la prĂ©paration d’un acte terroriste et incarcĂ©rĂ© depuis 2013, a notamment inscrit dans sa cellule du quartier disciplinaire «Je suis Ganczarski», en rĂ©fĂ©rence Ă  l’auteur des attaques de surveillants au mois de janvier dernier, ce qui avait engendrĂ© un des mouvements les plus importants dans la pĂ©nitentiaire.

PlacĂ© depuis le 24 septembre au quartier d’Ă©valuation de la radicalisation (QER) de l’Ă©tablissement, son attitude inquiĂ©te les surveillants. Contraint de sortir les mains de ses poches Ă  chaque mouvement hors de sa cellule, il leur aurait notamment lancĂ© : « De toute façon je vais vous planter ». Une menace qui lui a valu une première sanction disciplinaire. «Pour l’instant, il est au quartier disciplinaire: ce qui signifie qu’il se promène et prend ses douches seul et qu’il est menottĂ© Ă  chaque mouvement. Que se passera-t-il quand il en sortira? Son message a Ă©tĂ© très clair. Nous craignons un passage Ă  l’acte», explique au Figaro un surveillant, qui s’insurge que les dĂ©tenus ne soient pas menottĂ©s au QER «pour Ă©viter de les crisper».

LibĂ©rable le 26 avril prochain et n’ayant que très peu de liens familiaux, et amicaux, ce dĂ©tenu inquiète et beaucoup redoutent qu’il soit une bombe Ă  retardement. RT France