Une surveillante du centre pĂ©nitentiaire de Rennes-Vezin s’est fait agresser ce matin. 

Lors de l’appel, un dĂ©tenu va attrapper la surveillante par le col et tenter de l’entrainer dans sa cellule. C’est un autre dĂ©tenu, travaillant comme auxiliaire qui va venir porter assistance Ă  la fonctionnaire. Un autre surveillant va venir prĂŞter main forte au dĂ©tenu, et rĂ©ussir Ă  rĂ©intĂ©grer l’agresseur dans sa cellule, et a refermer la porte.

Le dĂ©tenu agresseur est dĂ©favorablemen connu du personnel, arrivĂ© Ă  l’Ă©tablissement en mesure d’ordre et de sĂ©curitĂ© (MOS), selon les syndicats l’homme n’est qu’en transit avant d’intĂ©grer le centre de dĂ©tention. L’intervention des surveillants sera nĂ©cessaire pour maitriser et menotter l’individu afin de le placer au quartier disciplinaire.