AprĂ©s le mouvement de janvier, le malaise chez les surveillants perdure, notamment Ă  la maison d’arrĂŞt d’Osny oĂą la surpopulation pĂ©nale ne cesse de s’accroĂ®tre. 910 dĂ©tenus y sont en ce moment incarcĂ©rĂ©s pour seulement 586 places. 

Pour France 3, deux agents pĂ©nitentiaires qui travaillent Ă  la maison d’arrĂŞt d’Osny dans le Val-d’Oise, ont parlĂ© de leurs conditions de travail. Un quotidien pas toujours facile, face Ă  la surpopulation et au manque de surveillants.

Découvrez leur reportage en vidéo