Les faits révélés par un syndicat datent de dimanche dernier.

Un dĂ©tenu tambourine Ă  sa porte de cellule vers 14h45 le dimanche 7 octobre au centre pĂ©nitentiaire d’Aix-Luynes. Deux surveillants s’approchent et ouvrent la porte.

Le dĂ©tenu saisit un surveillant par le col de son polo et le tire dans la cellule. L’agent n’est pas parvenu Ă  s’en extirper, tant le dĂ©tenu Ă©tait dĂ©terminĂ©.

Heureusement des agents supplémentaires sont arrivés très rapidement et sont parvenus à récupérer leur collègue.

Une casserole d’huile bouillante Ă©tait prĂŞte Ă  servir, le dĂ©tenu a revendiquĂ© vouloir Ă©bouillanter l’agent une fois qu’il serait sĂ©questrĂ© dans sa cellule.

Le détenu sera conduit au quartier disciplinaire.

Le surveillant très choquĂ© par l’agression sera conduit Ă  l’hĂ´pital.

Le syndicat met en cause l’ouverture inversĂ©e des portes de celllule dans la prison d’Aix-Luynes.

Habituellement les portes s’ouvrent vers la coursive mais Ă  Aix, les porte s’ouvrent vers l’intĂ©rieur. Ă€ l’ouverture, l’agent a donc dĂ©jĂ  un pied dans la cellule.