🇫🇷 Laon: Le père, d’un dĂ©tenu soupçonnĂ© d’appartenance Ă  un rĂ©seau terroriste, brave les interdits Ă  la prison

Un père et sa fille étaient jugés pour avoir transmis deux cartes SIM et un téléphone à l’aîné de la fratrie incarcéré au centre pénitentiaire de Laon. 

L’affaire est banale, mais le motif de l’incarcĂ©ration du fils ne l’est pas. En effet l’homme est en dĂ©tention depuis 2 ans pour des soupçons d’appartenance Ă  un rĂ©seau terroriste. VoilĂ  pourquoi le Parquet a pris cette affaire particulièrement au sĂ©rieux. Le père qui est venu rĂ©pondre aux questions des juges, ne fait jamais allusion aux activitĂ©s de son fils. L’homme âgĂ© de 52 ans, explique simplement avoir voulu communiquer avec son enfant. Il nie d’ailleurs avoir transmis un tĂ©lĂ©phone, tout juste reconnaĂ®t-il avoir donnĂ© une carte SIM Ă  une personne qui l’aurait elle-mĂŞme transmise Ă  son fils. Pourtant l’une des cartes SIM retrouvĂ©e dans la cellule a bornĂ© chez le père puis Ă  la prison de Laon le 9 dĂ©cembre 2017, or ce jour-lĂ  l’homme avait rendu visite Ă  son fils au parloir.

Le père et la fille ont Ă©copĂ© d’un mois de prison avec sursis. Plus d’infos sur L’Union