🇫🇷 Fleury-Merogis : Abdel montre un stock de 30 smartphones, soit 45.000 € à la revente en prison

Il est environ 23h30 quand des journalistes de Paris-Match entrent en contact avec Abdel, incarcéré à Fleury-Mérogis.

En appel vidéo, le détenu va expliquer sa détention, ses trafics et sa vie familiale à travers les barreaux.

il fait visiter sa cellule, sa grotte dit-il, avec sa chaise en plastique que des dĂ©tenus cassent et taillent pour en faire des lames, sa tĂ©lĂ© qu’il compare Ă  un aquarium, toujours allumĂ© pour « l’animation ».

Pour les films, il dispose d’une clĂ© USB dĂ©tenue illĂ©galement. Il dispose Ă©galement d’une chaĂ®ne Hi-Fi, d’une console de jeux, d’un frigo et depuis peu de temps d’une douche juste Ă  cĂ´tĂ© des toilettes.

Pour se faire passer des objets de cellule en cellule, il utilise la mĂ©thode du « yo-yo ». Une petite cordelette confectionnĂ©e avec des bouts de draps arrachĂ©s qui passe d’une cellule Ă  une autre portĂ©e par le vent.

Ă€ Lire :  🇫🇷 Grasse : Deux dĂ©tenus hospitalisĂ©s après avoir Ă©tĂ© Ă©lectrisĂ©s

Ainsi transite, cigarettes, argent liquide, shit, mini-téléphones portables.

Le smartphone d’Abdel lui a coĂ»tĂ© 1.500€ en dĂ©tention, et entre 20 et 50€ pour une puce. Pour cela, tous les moyens de paiement sont bons, cocaĂŻne, shit, mandat ou argent liquide.

Avec son portable, Abdel dit pouvoir voir sa femme et ses enfants tous les soirs. Il joue à puissance 4 avec son fils. Il a également rencontré une fille sur les réseaux sociaux qui vient le voir au parloir de temps en temps.

La journée il dort, la nuit il regarde tranquillement Netflix.

C’est facile d’avoir un tĂ©lĂ©phone portable en prison selon lui. Les complices seraient nombreux : Familles, Avocats, associations et mĂŞme surveillants. Abdel montre un stock de 30 smartphones en attente de nouveaux propriĂ©taires. Soit 45.000€ a la revente en prison.

Plus de détails sur Paris-Match