🇫🇷 Paris: Pourquoi les policiers sont souvent obligés de stopper les courses-poursuites ?

Un policier, travaillant en région parisienne, a posé une question sur RTL ce mardi matin, à l’attention du ministre de l’Intérieur Christophe Castaner. 

La question était la suivante « Est-ce que c’est la hiérarchie intermédiaire qui n’a pas envie de prendre de risques (et qui interdit les courses-poursuites) ? Ou bien est-ce que cela vient réellement du Ministre? »  Car le sujet est régulièrement remis au centre des débats. Lorsque des policiers annoncent par radio à leur station directrice, qu’ils « prennent en charge » un véhicule en fuite (en clair, qu’ils se lancent dans une course-poursuite, ndlr), les autorités leur intiment dans une grande majorité des situations, l’ordre de stopper immédiatement leur initiative.

Des rappels sur ce sujet ont été émis par la préfecture de Police depuis l’intervention du 14 août raconte cette même radio. Une intervention où un policier a neutralisé mortellement un fuyard, rue Condorcet dans le IXème arrondissement de Paris, à l’issue d’une course-poursuite. Les policiers s’interrogent sur leurs conditions d’intervention sur la voie publique.

Ă€ Lire :  🇫🇷 Beaune: En Ă©tat d'ivresse, un homme frappe trois policiers et termine en prison

Ce mardi, au micro de RTL, un fonctionnaire de police affecté en brigade de nuit parisienne a osé interpeller Christophe Castaner : « Le ministre a-t-il conscience que chaque nuit des personnes prennent la fuite et qu’on ne les poursuit pas ? Est-ce que c’est la hiérarchie intermédiaire qui n’a pas envie de prendre de risques ou est-ce que ça vient du ministre ? »

InterrogĂ©e par RTL, la PrĂ©fecture de Police de Paris a rĂ©futĂ© tout systĂ©matisme dans l’abandon des prises en charge…. Lire la suite sur Actu17