đŸ‡«đŸ‡· Amiens: AprĂ©s ĂȘtre sorti de prison pour viol, il agresse une Ă©ducatrice du foyer d’insertion

Mohamed Mejaiti Ă©tait jugĂ© par le tribunal d’Amiens pour l’agression d’une Ă©ducatrice au foyer l’Îlot, un mois Ă  peine aprĂ©s ĂȘtre sorti de prison. 

Selon Le Courrier Picard, si les dĂ©cisions de justice Ă©taient suivies d’effet, Mohamed Majaiti serait reparti au Maroc il y a 27 ans, puisque sa premiĂšre condamnation Ă  une reconduite Ă  la frontiĂšre remonte Ă  1991. Quinze mentions au casier plus tard, dont deux importantes (huit et quinze ans) pour des viols, l’homme Ă©tait Ă  nouveau jugĂ© devant le tribunal d’Amiens pour l’agression d’une Ă©ducatrice. « DĂšs le dĂ©but, il s’en est pris Ă  moi. Il me collait, il Ă©tait agressif. Je sais aussi qu’il a agressĂ© une femme dans la rue il y a une ou deux semaines ». La jeune femme raconte ce qu’il s’est passĂ© vendredi dernier et les propos de son agresseur « Sale pute, je vais te faire la peau. Je vais venir avec mon frĂšre et tu verras ce qu’on va te faire. Je n’ai peur de personne. J’ai dĂ©jĂ  tuĂ© quelqu’un et je peux recommencer ». Puis l’homme l’empĂȘche ensuite de sortir de son bureau. « Heureusement que le veilleur de nuit est intervenu  »

À Lire :  đŸ‡«đŸ‡· Meaux : Un dĂ©tenu s’évade du tribunal, menottes aux poignets

Devant le tribunal, l’homme va mettre son agression sur le compte du flash de vodka qu’il aurait bu ce soir-lĂ  et va affirmer « Il faut qu’on m’aide ! Ce n’est pas une solution, la prison ». Selon lui, il a dĂ©jĂ  passĂ© Ă  peu prĂ©s 23 ans derriĂšre les barreaux depuis son arrivĂ©e en France. Le tribunal le condamne Ă  un an ferme.