đŸ‡«đŸ‡· Mulhouse: Une surveillante de la prison mise en examen et placĂ©e en dĂ©tention provisoire

Une surveillante de la maison d’arrĂȘt de Mulhouse a Ă©tĂ© mise en examen et placĂ©e en dĂ©tention provisoire. L’enquĂȘte vise une femme de 31 ans, qui exerçait des fonctions Ă  la maison d’arrĂȘt de Mulhouse. La surveillante est soupçonnĂ©e d’avoir fait entrer des tĂ©lĂ©phones dans l’établissement et peut-ĂȘtre mĂȘme de la drogue. L’enquĂȘte devra le dĂ©terminer et prĂ©ciser depuis quelle date elle se livrait Ă  ses « activitĂ©s ».

En poste depuis cinq ans, elle travaillait au service des notifications dans le bĂątiment des hommes, en contact direct avec les dĂ©tenus pour la distribution des courriers administratifs. Elle aurait nouĂ© des liens avec un albanais qu’elle a retrouvĂ© par hasard, cet Ă©tĂ©, Ă  l’occasion d’une fĂȘte du 14 Juillet dans une commune du secteur des Trois-FrontiĂšres. Ce dernier lui aurait alors demandĂ© de faire passer un tĂ©lĂ©phone et de le remettre Ă  un de ses compatriotes. La direction a visiblement resserrĂ© sa surveillance sur cette employĂ©e jusque-lĂ  insoupçonnable.

À Lire :  đŸ‡«đŸ‡·Poitiers: Un dĂ©tenu entre dans les toilettes du personnel pour agresser une surveillante

Le 20 octobre dernier, elle a été fouillée à son arrivée à la prison, un téléphone a été trouvé sur elle. Une perquisition a été opérée dans sa voiture, les policiers y ont découvert une centaine de grammes de résine de cannabis.

PlacĂ©e en garde Ă  vue avant d’ĂȘtre dĂ©fĂ©rĂ©e au parquet et prĂ©sentĂ©e au juge d’instruction qui l’a mise en examen, le juge des libertĂ©s et de la dĂ©tention a dĂ©cidĂ© de la placer en dĂ©tention provisoire Ă  la maison d’arrĂȘt d’Épinal. DNA