Le jeudi 15 novembre 2018, la maison d’arrĂŞt de Cherbourg sera bloquĂ©e par le personnel pĂ©nitentiaire.

La raison de ce blocage ? Les sanctions qu’ont subies les surveillants suite au blocage de la prison en janvier dernier.

En effet, certains d’entre eux sont touchĂ©s par des sanctions disciplinaires. Neuf surveillants sont exclus cinq jours, donc sans salaire. Également reprochĂ© par leur direction, des arrĂŞts maladie pendant les 11 jours de grève.

Le jour de grève n’est pas choisi au hasard, c’est le jour du marchĂ©, qui a lieu devant la maison d’arrĂŞt. Les agents en profiteront pour distribuer des tracts afin d’expliquer leur situation. La manche libre.