Un dĂ©tenu de la maison d’arrĂŞt de Saint-Brieuc avait envoyĂ© un courrier Ă  son frère. Dans celui-ci, il s’en prenait au directeur de l’Ă©tablissement pĂ©nitentiaire ainsi qu’au personnel.

Il savait très bien que le courrier serait lu par l’encadrement. « J’espère qu’ils vont lire le courrier » avait-il Ă©crit Ă  son frère.

Mercredi, le détenu de 19 ans, déjà condamné à onze reprises devait répondre de ces faits devant le tribunal correctionnel de Saint-Brieuc.

Le parquet a requis trois mois de prison ferme. Le tribunal l’a condamnĂ© Ă  une peine de 105 heures de TIG, assortie d’une peine de 3 mois de prison en cas de non-exĂ©cution. Le tĂ©lĂ©gramme