🇫🇷 Fleury-Mérogis : Nouvelle vague de sanctions suite au blocage de janvier

C’est une vĂ©ritable hĂ©catombe selon le syndicaliste Force Ouvrière qui dĂ©nonce les sanctions qui viennent de s’abattre sur les agents de Fleury-MĂ©rogis.

Elles font suite au blocage de l’Ă©tablissement en janvier dernier. Cette fois ce sont des sanctions de mise Ă  pied ferme qui tombent. Une centaine de jours prononcĂ©s contre les surveillants qui subissent leurs deuxièmes sanctions après la première retenue sur salaire de ce printemps.

Ă€ Fleury-MĂ©rogis, la mobilisation avait Ă©tĂ© tendue. Le 18 janvier, 300 agents Ă©taient mobilisĂ©s devant les portes de l’Ă©tablissement. Ils ont Ă©tĂ© chargĂ©s par les CRS et aspergĂ©s de gaz lacrymogène. Ce jour-lĂ , l’ERIS de Paris devait se rendre sur place pour gĂ©rer une mutinerie.

3.000 agents auraient Ă©tĂ© sanctionnĂ©s au niveau national selon l’administration pĂ©nitentiaire. Les agents auraient empĂŞchĂ© les forces de l’ordre de la police nationale et de la gendarmerie d’entrer dans les Ă©tablissements pour aider au maintien de l’ordre pour cause de sous-effectif. Le Parisien