Le 11 avril dernier, Un détenu de la prison de Longuenesse âgé de 24 ans provoque un incendie dans sa cellule. Le matelas, les draps et couvertures sont carbonisés.

À la barre du tribunal de Saint-Omer, il se plaint de ses conditions de détention : « on me refuse de travailler, on ne me donne pas mes affaires depuis trois jours. »

depuis l’interphone de sa cellule, l’homme rĂ©clame des claquettes pour aller Ă  la douche, mais on lui demande d’attendre. Il s’Ă©nerve, insulte les surveillants, provoque du tapage.

L’homme promet de casser toutes les cellules du quartier disciplinaire.

Avec 23 condamnation Ă  son actif notamment pour des violences Ă  l’encontre d’un surveillant pĂ©nitentiaire l’homme Ă©copera cette fois de 8 mois de prison pour la dĂ©gradation de sa cellule, il devra Ă©galement payer 1219 € pour les rĂ©parations.

L’administration pĂ©nitentiaire rĂ©clamĂ©e plus de 4400 € pour les dĂ©gâts causĂ©s lors de l’incendie de sa cellule. L’Avenir de l’Artois