🇫🇷 Cherbourg : Les surveillants sanctionnés pour avoir posé un arrêt-maladie manifestent devant la prison

Ce jeudi 15 novembre, les surveillants de la maison d’arrêt de Cherbourg se sont mobilisés contre les sanctions qui tombent actuellement par dizaines.

C’est la deuxième vague de sanctions qui s’abat sur eux. La première, lors du mouvement de protestation de janvier dernier.

Ils s’étaient relayés pendant leurs repos pour manifester leur colère face aux agressions de plus en plus violentes et au manque de moyens humain et financier. Alors que certains agents étaient en arrêt-maladie pendant les grèves, l’administration en a décidé autrement.

À Lire :  🇫🇷 Le Pontet: Détenu agressé: "Il n'a pas été passé à tabac par les surveillants"

Pour elle, les surveillants ont contourné l’interdiction du droit de grève.Les surveillants alors malades pendant les 11 jours de grève se verront sanctionner de jours de salaire en moins.

Ils perceront plusieurs centaines d’euros.

La seconde concerne 11 surveillants. Des sanctions disciplinaires qui feront perdre 300€ par personne et qui risquent d’intervenir pendant la période de Noël. Actu.fr