🇫🇷 Lille-Sequedin: Unité pour détenus violents (UDV), « on ne peut pas ouvrir dans ces conditions »

Nous vous faisions part de l’ouverture d’une unitĂ© pour dĂ©tenus violents (UDV) le 28 novembre prochain au centre pĂ©nitentiaire de Lille-Sequedin. Pour les syndicats, il est beaucoup trop tĂ´t. 

Cette unité de 10 places est destinée aux détenus ayant déjà agressé un surveillant ou jugés capables de le faire.

Selon le secrĂ©taire adjoint de l’Ufap Unsa-Justice qui s’exprime dans les colonnes de France Bleu « L’unitĂ© nĂ©cessite des travaux et rien n’a encore Ă©tĂ© fait. Il faut que le mobilier dans les cellules soit scellĂ©, il faut des cours de promenades individuelles, etc. » Il poursuit « Au niveau des portes, il doit y avoir des passe-menottes et on ne les a pas encore. Ce sont des gestes que l’on ne connaĂ®t pas. On ne peut pas ouvrir dans ces conditions. »

Ă€ Lire :  🇫🇷 Brest: Le dĂ©tenu «fichĂ© S» avait fait la une des mĂ©dias lors de son Ă©vasion...

De son cĂ´tĂ©, pour FO-pĂ©nitentiaire, qui n’a pas signĂ© l’accord trouvĂ© en janvier dernier, ce projet d’UDV n’est pas viable : « Il n’y a pas de moyen humain ou matĂ©riel, on ne voit rien arriver. »