đŸ‡«đŸ‡· Saint-Etienne : Pendant les manifestations gilets jaunes, une attaque terroriste commanditĂ©e depuis la prison dĂ©jouĂ©e

Quatre suspects ont Ă©tĂ© mis en examen et Ă©crouĂ©s samedi dans le cadre d’une enquĂȘte antiterroriste.

Ils envisageaient de mener une attaque le 17 novembre en profitant ainsi de la mobilisation des forces de l’ordre sur les rassemblements des gilets jaunes.

Trois suspects on Ă©tait interpellĂ©s mardi 13 novembre Ă  Saint-Étienne. Il s’agit de deux frĂšres de 23 et 35 ans connus pour radicalisation et un homme de 52 ans.

Les enquĂȘteurs sont passĂ©s Ă  l’action aprĂšs l’envoi d’un SMS destinĂ© Ă  la fiancĂ©e d’un des terroristes prĂ©sumĂ©s indiquant :  » Ça va saigner le 17 novembre ».

Le Mentor du groupe Ă©tait en prison.

Un homme de 25 ans, originaire de Lyon, décrit comme trÚs radicalisé et en prison pour des affaires de terrorisme, communiquait par téléphone portable depuis sa cellule avec les autres. Il a également été extrait de sa cellule et placé en garde à vue.

Une arme de chasse a Ă©tĂ© retrouvĂ©e chez l’un des suspects et l’un des deux frĂšres cherchait Ă  se procurer une Kalachnikov. Sud-ouest