🇫🇷 Affaire Carlos Ghosn: Les conditions spartiates de la garde à vue du patron du groupe Nissan-Renault

ArrĂŞtĂ© lundi Ă  sa descente d’avion Ă  Tokyo, le patron du groupe Nissan-Renault vient de voir sa garde Ă  vue prolongĂ©e de dix jours. 

InterpellĂ© directement par des agents de l’unitĂ© spĂ©ciale d’enquĂŞte du bureau du procureur dans son jet privĂ© Ă  son arrivĂ©e Ă  Tokyo, Carlos Ghosn est soupçonnĂ© d’avoir fraudĂ© le fisc japonais et utilisĂ© des fonds du groupe Nissan Ă  des fins personnelles.

Les conditions de sa garde Ă  vue sont trĂ©s rudes, au Japon, les dĂ©tenus ont droit Ă  un futon dans leur cellule et pour leurs repas, ils doivent se contenter de trois bols de riz par jour. Carlos Ghosn a juste droit Ă  un traitement de faveur: il n’a pas Ă  partager sa cellule. Ses possibilitĂ©s de contacts avec l’extĂ©rieur sont très limitĂ©es. « Les suspects n’ont droit ni Ă  un coup de fil ni Ă  un e-mail. C’est la police qui contacte pour lui son avocat » explique son avocat japonais. Les visites de la famille sont autorisĂ©es, mais lĂ  aussi les conditions sont drastiques. Les dĂ©tenus ont droit Ă  une visite par jour, en semaine, d’une durĂ©e maximale de quinze minutes. Une ou plusieurs personnes peuvent y assister. Mais selon la loi japonaise, « l’ensemble de leur conversation devra se faire exclusivement en japonais, devant un policier ». Or Carlos Ghosn parle trĂ©s peu japonais et sa femme pas du tout… BFMTV

Ă€ Lire :  🇫🇷 Prison: La justice japonaise prolonge la dĂ©tention de Carlos Ghosn !