L’État a Ă©tĂ© condamnĂ© par le conseil d’État pour les conditions de dĂ©tention d’un dĂ©tenu au centre pĂ©nitentiaire de RĂ©mire-Montjoly, en Guyane. 

Un recours avait été déposé par un détenu, incarcéré à la maison d’arrêt du 24 mai 2011 au 6 août 2013. La plus haute juridiction administrative a indiqué que « dans des cellules collectives sous-dimensionnées pour le nombre d’occupants, dépourvus d’un apport de lumière naturelle suffisant, privées d’un système d’aération adapté au climat de la Guyane et dans des conditions d’intimité et d’hygiène notablement insuffisantes ».

L’État est donc condamné à verser 5 500 € au détenu pour « atteinte à la dignité humaine ».Ouest-France