🇫🇷 Alexandre Benalla sera-t-il condamné à de la prison ferme pour son histoire de passeport diplomatique

Mentir sous serment devant une commission d’enquĂŞte parlementaire est passible d’une peine maximale de cinq ans d’emprisonnement et de 75.000 euros d’amende.

Alors qu’Alexandre Benalla est dĂ©jĂ  mis en examen pour « violences volontaires » suite Ă  une interpellation musclĂ©e en marge des manifestations du 1er mai Ă  Paris (la scène avait Ă©tĂ© filmĂ©e), l’ex collaborateur du PrĂ©sident de la RĂ©publique Emmanuel Macron pourrait faire face Ă  d’autres problèmes judiciaires dans l’affaire des passeports diplomatiques.

Alors qu’il avait jurĂ© lors de son audition devant la commission d’enquĂŞte du SĂ©nat le 19 septembre dernier ne plus ĂŞtre en possession de ses passeports diplomatiques, il semble que Mr Benalla aurait menti. Il aurait en effet, utilisĂ© ses passeports lors d’un sĂ©jour en Afrique.

Ă€ Lire :  🇫🇷 Justice: Six ans de prison pour Neymar, la star du Paris-Saint-Germain ?

Alexandre Benalla avait pourtant affirmĂ© avoir laissĂ© ces prĂ©cieux sĂ©sames dans son bureau de l’ÉlysĂ©e, dont il a Ă©tĂ© limogĂ© au cours de l’Ă©tĂ©.

5 ans d’emprisonnement et 75.000 euros d’amende


En attendant les explications d’Alexandre Benalla, qui ne s’est pas exprimĂ© au sujet de ces passeports, la question est donc posĂ©e: l’ancien collaborateur d’Emmanuel Macron a-t-il rĂ©cupĂ©rĂ© ses papiers d’identitĂ© après son audition ou a-t-il sciemment menti devant la commission d’enquĂŞte du SĂ©nat ? Si tel Ă©tait le cas, le jeune homme s’exposerait Ă  des poursuites pĂ©nales et potentiellement Ă  une peine de prison. huffingtonpost