Un détenu était jugé pour avoir agressé un surveillant de la prison de Saint-Brieuc. 

Le prĂ©venu n’aurait pas admis que son codĂ©tenu soit pris Ă  partie par les surveillants dans la coursive et lorsque l’un d’entre eux a ouvert la porte pour le conduire en cellule, le dĂ©tenu âgĂ© de vingt ans a frappĂ© violemment le fonctionnaire au visage. Devant le tribunal correctionnel, le dĂ©tenu affirme « j’ai donnĂ© un coup sans rĂ©flĂ©chir, j’étais sous pression. Je voulais protĂ©ger mon codĂ©tenu, il a un handicap ».

Le procureur requiert une peine de six mois de prison ferme. Le tribunal le condamne à six mois de prison dont trois avec sursis. Il devra également indemniser sa victime. Le Télégramme