La cagnotte en soutien aux forces de l’ordre va bientôt atteindre un nouveau palier, celui des 1,5 million d’euros récolté. Plus de 51.000 personnes y ont participé à l’heure actuelle. «C’est incroyable, c’est inattendu», s’est réjoui le président LR de Provence-Alpes-Côte-d’Azur auprès de l’AFP le 10 janvier.

L’énorme succès rencontré par la cagnotte en faveur la police a été mis en doute par certains internautes qui la soupçonnent d’avoir été gonflée par des moyens automatisés. Le site Leetchi qui l’héberge a démenti avoir été la cible d’une «attaque de robots».

Plus de 1 000 euros ont été collectés toutes les 30 secondes dans la nuit du 9 au 10 janvier.

Des dysfonctionnements liés à un volume «exceptionnellement élevé» selon Leetchi

Face à la polémique qui enfle sur les réseaux sociaux, le site Leetchi a formellement démenti que la cagnotte en question ait été la cible d’une «attaque de robots». Selon Leetchi, la constance des contributions pendant la nuit serait due à des mises à jour du site pour résoudre un problème d’affichage et de traitements des dons, dont le volume a été «exceptionnellement élevé» en un «laps de temps très court».

«Ce volume élevé de visites et de dons sur une même cagnotte a entraîné un ralentissement de la validation et donc de l’affichage en temps réel des sommes versées. Ce qui a eu pour conséquence de créer un effet de « file d’attente » dans l’affichage des contributions», a expliqué Leetchi dans une série de messages sur son compte Twitter, affirmant que le «rattrapage du retard accumulé pendant la journée [s’était] fait graduellement pendant la nuit». RTFrance