🇫🇷 Besançon: Le détenu déchire ses vêtements et se présente en slip au tribunal !

Un dĂ©tenu de la maison d’arrĂŞt de Besançon comparaissait devant le tribunal pour de multiples outrages et insultes, Ă  l’égard des surveillants de l’Ă©tablissement et pour des violences sur deux d’entre eux. 

Lors de l’extraction de sa cellule le matin de l’audience, le dĂ©tenu avait pris soin de maculer les murs d’urine et de matières fĂ©cales, dĂ©gradant et incendiant son matelas, puis en signe de protestation, l’homme s’était coincĂ© la tĂŞte entre son lit et le radiateur. Impossible de le dĂ©bloquer. Il a fallu desceller le lit en question pour le dĂ©gager de cet Ă©tau, le tout dans une odeur pestilencielle. En arrivant au palais de justice, le prĂ©venu a consciencieusement dĂ©chirĂ© son pantalon, puis son tee-shirt. Il n’en restait que des miettes.

Ă€ Lire :  🇫🇷 En Alsace, la prison-modèle oĂą les dĂ©tenus travaillent

Comme le relate Le RĂ©publicain Lorrain, l’homme Ă©tait jugĂ© dans le cadre d’une comparution immĂ©diate, et souhaitait ĂŞtre jugĂ© immĂ©diatement. Son avocat, quant Ă  lui estimait qu’à l’inverse, une expertise psychiatrique prĂ©alable serait souhaitable, afin d’Ă©valuer au mieux sa responsabilitĂ© pĂ©nale. Le prĂ©sident du tribunal est Ă©galement de cet avis et renvoie le jugement au 22 fĂ©vrier prochain.