đŸ‡«đŸ‡· Grasse: Les surveillants de la prison ont l’impression d’ĂȘtre une force de sĂ©curitĂ© au rabais

Un an aprĂšs les blocages des maisons d’arrĂȘt en France, Qu’est-ce qui a changĂ© Ă  la maison d’arrĂȘt de Grasse ? 

Selon un syndicaliste de l’Ă©tablissement dans les colonnes de Nice-Matin, « Absolument rien »!  Les nouvelles rangers promises n’ont toujours pas Ă©tĂ© reçues par les agents, les gilets par lame ne seront distribuĂ©s qu’aux agents des quartiers disciplinaires et d’isolement – concernant une douzaine de dĂ©tenus. Les gants anti-coupures seront Ă©galement attribuĂ©s Ă  certains quartiers. Du « saupoudrage indemnitaire », qui est « trĂšs en dessous des attentes ».

À Lire :  🚹 Évasion de Redoine FaĂŻd : dĂ©couverte d’armes, cagoules et disqueuse...

Xavier Villeroy, le directeur de la maison d’arrĂȘt de Grasse, n’a pas souhaitĂ© s’exprimer sur le sujet au journal niçois. « Sa position est dĂ©licate. Il est la premiĂšre victime de ce systĂšme menĂ© par une ministre qui nous donne l’impression d’ĂȘtre une force de sĂ©curitĂ© au rabais, et non pas la “troisiĂšme force de sĂ©curitĂ©â€ comme on l’entend parfois ».